07 décembre 2005

L'Assemblée nationale suspend ses débats pour la convenance de l'UMP

C'est à une bien curieuse confusion des genres qu'a donné lieu la tenue, mardi 6 décembre, du bureau politique de l'UMP. A 19 heures, en effet, alors qu'était discutée à l'Assemblée nationale la réforme du calendrier des élections prévues en 2007, la séance a été purement et simplement suspendue pour permettre à certains députés présents dans l'Hémicycle et au ministre délégué aux collectivités territoriales, Brice Hortefeux, qui siégeait au banc du gouvernement, de participer à la réunion de cette instance. Il n'est pas de règle que les travaux d'une assemblée élue soient déterminés par l'agenda interne d'un parti politique. Au moment où, à la tribune, plusieurs intervenants mettaient en garde contre les "dérives" qu'avait pu s'autoriser le Sénat, l'Assemblée devait s'arranger de son propre règlement.
Petit encart dans Le Monde