04 février 2006

Dépassement du niveau d’information concernant la qualité de l'air à Saint-Jean-de-Maurienne le 3 février 2006

Qualite de l'air le 03022006
Le message d'information officiel :
Zone géographique : Maurienne
--------------------------------------------------
Activation du dispositif préfectoral le 03/02/2006 à 06H
Polluant : Dioxyde de soufre
Niveau : Information

--------------------------------------------------
Explications :
La météorologie anticyclonique caractérisée par un faible brassage des masses d'air est favorable à l'accumulation des polluants primaires, tels de le dioxyde de soufre, polluant présent en Maurienne compte tenu du tissu industriel.
--------------------------------------------------
Evolutions :
La météorologie de devant pas varier ces prochains jours, une pointe en SO2 dans la vallée de la Maurienne reste possible à tout moment.
--------------------------------------------------
Recommandations comportementales :
• Il est vivement recommandé aux usagers de la route :de privilégier, pour les trajets courts, les modes de déplacement non polluants (marche à pied et vélo), de différer si possible les déplacements internes aux agglomérations pouvant l’être, de pratiquer si possible le co-voiturage dans les autres cas ou d’emprunter les réseaux de transport en commun,
• De réduire leur vitesse de 20 km/h par rapport aux limites autorisées.
--------------------------------------------------
Recommandations sanitaires :
• Il n’est pas nécessaire de modifier les déplacements habituels ni les activités sportives sauf pour les sujets connus comme étant sensibles (*) qui présenteraient une gêne à cette occasion, pour lesquels il convient de privilégier les activités calmes et d’éviter les exercices physiques intenses, notamment s’abstenir de concourir aux compétitions sportives ;
• La situation lors d’un épisode de pollution ne justifiant pas des mesures de confinement, il convient de ne pas modifier les pratiques habituelles d’aération et de ventilation. Il convient également de ne pas aggraver les effets de cette pollution en ajoutant des facteurs irritants tels que fumée de tabac, utilisation de solvants ;
• Il est recommandé aux sujets connus comme sensibles (*) d’être vigilants par rapport à toute aggravation de leur état ou tout symptôme évocateur (toux, gêne respiratoire, irritation de la gorge ou des yeux) et de ne pas hésiter à consulter leur médecin.

(*) Les sujets considérés habituellement comme sensibles sont :
les personnes âgées, les enfants en bas âge, les patients souffrant d’une pathologie chronique cardiaque ou respiratoire.